Un léger contact avec l’extérieur

Il s’est passé des choses aujourd’hui !

À la base, il n’y avait pas un seul bruit chez moi et je ressentais vraiment un silence de mort pendant que j’étais occupée à lire « Le Seigneur des Anneaux ». Qu’est ce qu’il est long ce livre, d’ailleurs… Je suis pas une grande amatrice de Tolkien mais j’ai dû mal à ne pas finir les livres que je commence. Bref…
Je suis en pleine lecture et d’un coup, j’entends des voix dans le couloir de l’immeuble ! Mon premier réflexe a été d’aller ouvrir la porte pour voir ce qu’il se passe… Mais lorsque j’avais la main sur la poignée de la porte, j’ai d’un coup repensé à tous les événements de ces derniers jours…

En l’espace d’une seconde, je suis passée d’un statue totalement neutre à une certaine frayeur avec la boule au ventre… J’ai lu vos commentaires et je vois que la solidarité qui devrait tous nous unir fait parfois défaut à notre nature humaine. Je suis finalement allée me chercher un verre pour le coller contre ma porte d’entrée et écouter ce qu’il y avait de l’autre coté.

Et là…

Bah pas grand chose. Je comprenais pas tout ce qu’il se disait mais j’ai pu quand même entendre deux voix différentes dont une plus aigue que l’autre.

Finalement, j’ai fini par ouvrir la porte doucement et à regarder ce qu’il y avait de l’autre coté. Après tout, j’ai déjà ouvert la fenêtre quelques fois donc je suis plus à ça prêt, non ?…
Ma voisine du dessus était présente ainsi que sa petite-amie. Enfin, je suppose que c’était sa petite-amie vu qu’elles m’ont semblé très tactiles l’une envers l’autre et que l’une des deux avait un style visiblement masculin. Quoi qu’il en soit, elles sont les premières personnes que je vois « en vraie » depuis plusieurs jours et ça m’a fait un effet vraiment… Bizarre, je saurais pas vraiment l’expliquer…

Karine (ma voisine aux cheveux longs) et sa copine Nad m’ont expliqué qu’elles ont eu un mail de la part d’un ami à l’autre bout de la ville. Il parait que des camions de militaire ont commencé à approvisionner les habitants avec des vivres. Du coup, elles voulaient toutes les deux aller à notre rez-de-chaussée pour voir si on a des vivres nous aussi.
J’avoue que ça me ferait pas de mal, je commence à avoir des sacrées manques dans ma cuisine, même si je suis encore loin de mourir de faim.

Bref, on est descendu pour voir s’il y’avait quelque chose mais… Rien du tout. On a osé aller dans la rue toutes les trois. C’était amusant d’un certain coté… Je crois qu’on avait toutes les trois un peu peur de ce qu’on allait trouver mais en étant ensemble, on se sentait un peu plus en sécurité.
Dans la rue : rien non plus. Karine voulait aller plus loin mais Nad lui a dit que c’était un mauvais plan et elles ont décidé de rentrer chez elle. J’avoue que personnellement, je sais pas ce que j’aurai voulu faire si elles m’avaient toutes les deux demandé de choisir pour nous trois entre retourner dans l’immeuble ou partir nous balader dans les rues…

En tout cas, elles m’ont dit de ne pas hésiter à venir taper à leurs portes si j’ai besoin de compagnie et je leurs ai proposé la pareille. J’apprécie la proposition. Même si j’ai toujours été solitaire, j’avoue que ça commence à devenir pesant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s